EMOTIONS, EMPATHIE ET COVID -19

EMOTIONS, EMPATHIE ET COVID -19

empathie-impact-cerveau-coeur-article-dprocom
Brain and heart

Comment puis-je adapter au mieux mes émotions pendant cette période ?

Pourquoi mes émotions font elles le yoyo depuis 1 mois ? Dans quel état psychologique vais-je me sentir dans 1 mois ? Comment va se passer ma reprise au travail ? Vais-je pouvoir partir en vacances ? Quelles sécurités pour la reprise ?

Pourquoi mes émotions font elles le yoyo depuis 1 mois ?

Dans quel état psychologique vais-je me sentir dans 1 mois ?

Comment va se passer ma reprise au travail ? Vais-je pouvoir partir en vacances ? Quelles sécurités pour la reprise ?

Voilà juste quelques questions, totalement normales, que beaucoup de personnes se posent. Et il y en a bien d’autres …

Nous le savons l’Homme est un être émotionnel.

Depuis 1 mois maintenant notre corps et notre cerveau subissent de grands bouleversements. Un grand nombre d’hormones qui sont en relations directes avec nos émotions, sont en pleine ébullition.

Nous connaissons des pics de cortisol à cause de nos craintes et de nos questions, oxytocine et testostérone se bousculent dans nos métabolismes. J’espère en tout cas que vos journées sont remplies de dopamine bienfaitrice grâce aux joies que vous pouvez connaitre ?

Cette période est complexe à vivre et ce à différents degrés pour l’ensemble de la population.

En fonction de nos cultures de nos éducations et de notre propre sensibilité, nos émotions régissent nos vies avec plus ou moins d’intensité et notre vocabulaire nous permet de les exprimer au plus juste.

Pour certains la peur, la crainte, l’inquiétude, l’anxiété seront présentes dans la journée, pour d’autres la colère, le rejet, la frustration l’emporteront. Et beaucoup auront connu la tristesse, le désespoir, la désillusion … Une multitude d’émotions plus ou moins fortes avec des doses plus ou moins envahissantes d’hormones.

D’autres encore doivent assumer télétravail, devoirs avec les enfants, pertes de revenus, salaires et charges à payer…

Bref toutes ces émotions nous mettent dans un état de stress semi permanent, et notre corps et notre santé sont les premiers à réagir à toutes ces fluctuations incontrôlables de nos émotions.

L’entreprise connaitra, lorsque le retour à une activité dite  » normale  » se fera, une multitude d’émotions au sein de son personnelle de ses équipes. Mais le chef d’entreprise sera lui aussi sous l’emprise de ses propres émotions.

De ce fait la communication entre hommes et femmes devra se faire du mieux possible afin de ne pas ajouter un surplus de stress.

Ce stress est présent aujourd’hui et il le sera encore plus demain au sein de l’entreprise. Mais la BONNE NOUVELLE 😁😁😁 est que tout est maitrisable et nous pouvons améliorer cela si nous voulons nous améliorer.

Les réseau sociaux nous donnent la chance de pouvoir rencontrer des personnes bienveillantes et pleines d’empathies, qui nous permettent de réparer et nous préparer tous ces chamboulements internes que nous connaissons. 

Un grand nombre de techniques, de sciences nous aident à vivre du mieux possible ce confinement mais nous aiderons également à nous préparer à la reprise de l’après 11 Mai.

Cette reprise ne se fera pas sans heurts dans notre vie sociale et professionnelle. 

Des études ont démontré des relations entre stress et empathie.

Une qui a retenue mon attention, est celle publiée en 2015 par l’équipe du professeur Jeffrey MOGIL du Département de psychologie de l’Université Mc Gill de Montréal. Cette étude a pu montrer notamment que le stress rend l’empathie plus compliquée. Mais également que dans une situation professionnel, il sera important de diminuer le niveau de stress afin de pouvoir créer des liens emphatiques entre les salariés.

Nous le savons empathie et compréhension des émotions sont des choses indissociables, car l’empathie nous permettra de mieux comprendre ce que ressent l’autre.

L’empathie c’est tendre la main à lui qui est dans le trou. Ce n’est pas sauter dedans pour l’aider à remonter.

Agnès Ledig

Alors si je peux me permette un petit conseil pour l’après 11 Mai : Cultivons notre empathie pendant ce mois de confinement. Actionnons notre bienveillance envers les autres pour que demain soit plus léger à vivre pour nous et nos collègues.

Laisser un commentaire

Fermer le menu